Accueil À propos du Gyroscope Services centre de documentation Maladies Liens utiles  
 
 
   


Dépression


Trouble bipolaire


Troubles anxieux


Schizophrénie


MALADIES

LA SCHIZOPHRÉNIE

Touchant chaque année 1 à 2% de la population mondiale, la schizophrénie est une maladie mentale chronique dont les symptômes sont souvent très envahissants et invalidants pour la personne qui en souffre. 

Cette maladie du cerveau, bien que n’affectant pas directement l’intelligence, peut entraîner certains déficits cognitifs et altérer de manière significative la pensée, les émotions, les sentiments, les perceptions et les comportements de la personne qui en est atteinte. 

Symptômes :

Pour obtenir un diagnostic de schizophrénie, la présence, pour une période d’un mois, d’au moins deux des symptômes suivants est nécessaire :

  • Délires
  • Hallucinations
  • Langage désorganisé (coq-à-l’âne fréquents ou incohérences)
  • Comportement manifestement désorganisé ou catatonique
  • Symptômes négatifs (émoussement affectif ou apathie)

De plus, on doit observer :

  • Un dysfonctionnement social ou occupationnel (travail, relations interpersonnelles, hygiène, études)
  • La persistance des symptômes observables pour une durée d’au moins 6 mois.

 

De plus, il faut différencier la schizophrénie :

  • d’un trouble de l’humeur ou d’un trouble schizo-affectif
  •  d’une problématique liée à la drogue ou à une maladie mentale

Source :  DSM-IV


L’apparition et l’évolution de la schizophrénie ne relèvent pas d’une cause unique. Selon le modèle vulnérabilité-stress de la schizophrénie, présenté par le Docteur Pierre Lalonde, une prédisposition génétique ou une configuration cérébrale particulière est nécessaire pour que la schizophrénie puisse s’installer.  Toutefois, il faut que s’y greffent des stresseurs socio-environnementaux pour que tous les éléments contribuant à l’apparition de la maladie soient rassemblés (drogues et alcool, relations conflictuelles ou hostiles avec l’entourage, événements de la vie quotidienne, pressions de performance ou insuffisance du soutien social).

Traitement :

Le traitement médicamenteux associé à une thérapie psychoéducative ou de soutien apparaît actuellement la meilleure avenue dans l’intervention auprès de personnes atteintes de schizophrénie. Ainsi, les traitements à privilégier sont :

  • Antipsychotiques
  • Psychoéducation (patient & famille)
  • Psychothérapie cognitive
  • Entraînement aux habiletés sociales et de communication (coping)
  • Programme de réadaptation individualisé
  • Retour au travail
  • Soutien social continu

Prévalence de la schizophrénie :

À travers le monde, une personne sur cent est atteinte de schizophrénie.

Elle est donc :

  • Deux fois plus répandue que la maladie d’Alzheimer
  • Cinq fois plus répandue que la sclérose en plaques
  • Six fois plus répandue que le diabète insulino-dépendant
  • Soixante fois plus répandue que la dystrophie musculaire

SOURCES :

  1. Qu’est-ce que la schizophrénie ?
    Société québécoise de la schizophrénie
    Document consulté le 28 janvier 2011 de
    http://www.schizophrenie.qc.ca/quest-ce-que-la-schizophrenie.html 
      
  2. AMERICAN PSYCHIATRIC ASSOCIATION. MINI DSM-IV.  Critères diagnostiques (Washington DC, 1994).  Traduction française par J.-D. Guelfi et al., Masson, Paris, 1996, 384 pages.


 

La programmation est affichée dans le journal.

Automne 2017

Été 2017





121, rang Petite Rivière
(Local 28)
Louiseville (Québec) J5V 2H3

Heures d'ouverture:
De 9h00 à 12h00 et
de 13h00 à 16h30

Tél.: 819 228-2858
Télec.: 819 228-0468
gyroscope@cgocable.ca
carte google

 
Accueil
| À propos de nous | Services | Centre de documentation | Maladies | Liens


Copyright © 2011ROBSM - Conception Hélène Beaulieu